Questions / réponses

jeudi 4 septembre 2014

Chaque mois, dans chaque ex-DR, a lieu la réunion des Délégués du Personnel (DP). Salariés permanents et intérimaires peuvent être concernés.

Elle confronte les questions des salariés remontées par les élus et la Direction qui doit y répondre...Il est parfois difficile d'obtenir une réponse claire et précise mais vos élus CGT persevèrent et font le retour direct au salarié concerné.

Sachez aussi que le registre des DP est consultable par tout salarié, renseignez-vous auprès de l'élu de votre région car le système peut différer d'une DR à l'autre. Par exemple, cela peut être le premier lundi de chaque mois aux heures de bureau - sous entendu que vous preniez une journée de RTT, votre voiture pour vous y rendre le jour J...Vous devez penser que rien n'est fait pour y avoir accès...nous le savons et n'en sommes malheureusemen pas responsables. 

Voilà pourquoi pour retrouvez sur notre site, un retour de ces questions. Nous les consignons au fur et à mesure des réunions, dans un ordre chronologique (du plus récent au plus ancien). Si vous recherchez un sujet en particulier, n'hésitez pas à saisir le mot clé dans la barre de recherche pour vous  faciliter l'accès à la réponse. Si vous avez besoin d'en savoir plus,Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank"> contactez-nous.

 

 
   

 

FONCTION RESPONSABLE IMPLANT

Un responsable implant on site, s’est vu contraint de mener un entretien préalable à licenciement pour un salarié intérimaire. Cette tâche ne fait pas partie de son contrat de travail, ni de sa fiche de poste. Ceci incombe au directeur de zone.>> Comment comptez-vous remédier à ce dysfonctionnement ??
La réponse de la direction :

Le Responsable Implant On site a le pouvoir d’embaucher les intérimaires. De la même façon, le responsable on site dispose de la compétence, de l’autorité et des moyens nécessaires pour conduire un entretien préalable et procéder à la rupture du contrat de mission d’un salarié intérimaire. 

 

GRILLE DE SALAIRE

La grille des salaires minimum pratiqués chez adecco et non conventionnels n'est toujours pas à jour sur l'intranet. Nous souhaitons en avoir connaissance.
La réponse de la direction :

Il y a d’une part la convention collective avec les minimas de la branche et d’autre les minimas Entreprise.
Les minimas fixés pour Adecco sont 1515€ pour les salaires non cadre et 2050€ pour les cadres (hors contrats en alternance).

 

AUGMENTATION INDIVIDUELLE 

Suite aux NAO, il a été annoncé qu'il y aurait une 2ème vague d'augmentation individuelle en septembre 2015. Certains managers ne semblent pas informés car lorsqu'un responsable recrutement le sollicite sur le sujet, il n'y a pas de réponse. Y 'aura t-il bien une 2ème vague d'augmentation individuelle ? Sur quels critères ? Pour quelle catégorie de salariés ?
La réponse de la direction :

Ce point ne relève pas des attributions des délégués du Personnel mais de la marche générale de l'Entreprise.

  

FORMATION ADECCO

Des soucis ont été rencontrés lors des formations salariés permanents adecco : hotel insalubre, avance de frais, horaires...Les élus CGT, photos à l'appui, mails aux RH, questions portées en DP sont intervenus et la direction a répondu favorablement. Si vous rencontrez un soucis lors d'une formation, contactez-nous.

La réponse de la direction : 

Suite à de nombreux retours quant aux réservations des chambres par la cellule Ajilon via Egencia, le process de réservation a été modifié. A compter du mois de septembre, il sera effectué des pré- réservations directement par le pôle formation groupe parmi une sélection d'hôtels à proximité des lieux de formation. Ce nouveau process permettra de loger tous les participants au même endroit et ils n'auront plus aucun frais (taxe ou petit-déjeuner) à avancer. 

Concernant les horaires de formation en lien avec la convocation, les formateurs seront à nouveau sensibilisés sur l’importance de respecter les horaires mentionnés sur la convocation. 

 

Pour rappel, les règles générales de validation des notes de frais sont les suivantes : le valideur a normalement un délai d’un mois maxi pour valider la note de frais du collaborateur. Passé ce délai la note de frais est automatiquement renvoyée au collaborateur. Les notes de frais avec les justificatifs doivent parvenir au Sce fournisseurs avant le 7 ou le 8 du mois pour être remboursées le 12 du mois (sous réserve qu’elles aient été validées au préalable par le ou les valideurs).

Concernant les notes de frais formation : elles sont soumises à deux validations, en premier le n+1 et ensuite le Sce formation – Thierry RAMBOZ. Elles sont également soumises aux mêmes délais de réception au service fournisseurs qu’une note de frais classique et à l’obligation de faire apparaitre le code formation figurant sur la convocation. Par ailleurs le changement de process de réservation devrait également permettre de réduire de manière significative les frais avancés par le collaborateur. 

 

 

 

VERSEMENT IFM

Lors d’un contrat de mission de "professionnalisation" nous réclamons que les primes IFM soient payées comme pour les CDPI ou CPI.

La réponse de la direction :

Lors des contrats de mission dans le cadre d’une formation en CPI en CIPI ou en CDPI, les IFM doivent être payées. Si ce n’est pas le cas, merci de nous préciser de quelle personne il s’agit pour que nous puissions répondre.

Nous réclamons que les primes IFM soient versées selon les textes en vigueur lorsque il n y a pas de signature immédiate d’un CDI à la fin de la mission

La réponse de la direction :

Nous appliquons la loi et la jurisprudence qui précise que les IFM ne sont pas dues si l’embauche en CDI a lieu moins de 15 jours après la fin de mission.
Merci de nous remonter le ou les cas qui pourraient poser problème afin de les résoudre.

 

PARITE INTERIMAIRES/PERMANENTS DE L'ENTREPRISE UTILISATRICE

Selon les textes en vigueur sur la parité et égalité de traitement, nous réclamons que les salariés intérimaires perçoivent la proratisation des diverses primes des salariés en CDI dans entreprises utilisatrices.

Exemple : prime d’habillage 3 jours de CP/AN pour un temps plein

La réponse de la direction :

Nous appliquons les conditions de rémunération communiquées par l’entreprise utilisatrice – c’est elle qui détient les bonnes informations et qui s’engage sur les éléments qu’elle nous communique et lorsqu’elle signe le contrat.
Merci de nous remonter le ou les cas qui pourraient poser problème afin de les résoudre 

 

RETARD DE PAIE INTERIMAIRE 

Au 12 mai beaucoup de salariés intérimaires n’ont pas reçu leurs bulletins de paies, ni de mise en valeur sur leur compte, nous réclamons que la date du 12 au plus tard soient respectée pour chaque mois.

La réponse de la direction :

Concernant les chèques de paies :

En effet TNT (le transporteur) a pris du retard sur la distribution des colis pour certaines agences. Ce retard semble national. En effet, les colis ont été récupérés le 11 mai, et auraient dû être livrés au plus tard le 12 mais ne l’ont été que le 13 au matin..

Il a été demandé à TNT une communication afin de pouvoir justifier du retard de distribution des chèques à nos intérimaires.

Concernant les virements :

Aucun souci de traitement de fichier n’est constaté.
Pour rappel, la date de mise à disposition de l’argent sur le compte et la date de valeur sont 2 choses différentes.
En effet, la demande de virement a bien été transmise à la banque dans les délais, le traitement est ensuite réalisé par la banque et nous n’avons pas la main dessus.
Il est donc possible, selon les banques, que le virement ne soit pas visible sur le compte le 12 mais le 13 avec une date de valeur au 12.
Si jamais cela n’était pas le cas : c’est-à-dire date de valeur au 13, le Responsable du Service Trésorerie se propose de faire les recherches nécessaires.
Il a néanmoins besoin de concret : il lui faudra donc le relevé de compte de l’intérimaire prouvant la date de mise en valeur au 13. 

 

EDG

Les salariés ne sont pas tous informés du nouveau fonctionnement de l'EDG, calculé en fonction d'un budget et donc avec des prélèvements forfaitisés et non plus au pro rata du chiffres d'affaires. Comment l'information devait-elle être redescendue? Avec ce nouveau système d'EDG au budget, nous nous interrogeons sur le versement ou pas de la part variable et notamment Si l'agence est en négatif tous les mois, comment cela se passe. Vu que les « trop perçus ne peuvent être repris sur la rémunération fixe ».

La réponse de la direction :

Les collaborateurs des agences pilote concernées par la rémunération au budget ont été informés des modalités, si toutefois des interrogations subsistent ils peuvent se rapprocher de leur CMRH.

 

CDI INTERIMAIRE

Nous demandons à ce que la direction soit vigilante sur les pratiques en agences quant aux CDI intérimaire et que ne soit pas imposé des congés sans solde aux intérimaires en intermission.

La réponse de la direction :

Les collaborateurs intérimaires en CDI doivent se rapprocher de leur agence en cas de questions. 

 

TAUX  HORAIRE INTERIMAIRE

Dans l'entreprise utilisatrice F,  les intérimaires ont un taux horaire de 9,53€, soit inférieur au SMIC. Nous demandons que le taux soit revu et que la régularisation soit faite pour tous les intérimaires.

La réponse de la direction :

Dans le cas présent l’augmentation du SMIC n’est pas effective pour les intérimaires postés. D’un point de vue juridique : « la prime de poste peut être incluse dans le salaire de référence car elle résulte directement de l’activité professionnelle du salarié intérimaire et de l’exécution même de son contrat de travail ».

Par ailleurs, le client passant à l’agence ce vendredi la grille des salaires 2015 lui a été demandée pour s’assurer de la parité de traitement entre les intérimaires et les permanents.

 

RETOUR CLASSIFICATION

Suite à divers courriers de contestation concernant la classification transmis à la CPPN – TT, cette commission a envoyé un courrier de réponse précisant que le salarié doit se rapprocher de son entreprise afin que la situation soit examinée à nouveau : Pour Adecco, c'est le 2ème cas qui s'applique. Que peut répondre la direction aux salariés ayant reçu cette réponse ?

La réponse de la direction :

Les salariés concernés doivent adresser leur demande à Adecco France – Direction des Ressources Humaines – projet Classification – 4 rue louis Guérin, 69100 VILLEURBANNE.

 

CLASSIFICATION

Question relative à l'accord du 15 février 2013 relatif à la classification des emplois des entreprises de travail temporaire. Brochure 3212.
Un courrier relatif à la nouvelle classification a été envoyé en recommandé aux salariés d'Adecco courant décembre. Ce courrier précise que le salarié peut contester, or il n'est pas indiqué à qui les salariés doivent-ils envoyer leur courrier de contestation. Les salariés du périmètre exDR 35 ont sollicité les délégués syndicaux CGT à ce sujet. Nous demandons que nous soit communiquées les coordonnées (nom, adresse) du destinataire de la contestation.

La réponse de la direction : L'accord de branche lui même ne précisant pas l'adresse nous invitons les collaborateurs qui le souhaitent à consulter le site du prisme.


L'intranet Adecco n'a toujours pas été mis à jour concernant la mise en application Adecco de cet accord de branche. Nous demandons que la grille ainsi que tous les documents relatifs, transmis le 9 décembre aux directeurs d'agence, soient accessible enfin à tous les salariés.
La réponse de la direction : Les personnes en charge de la mise à jour en sont avertis et ont eu pour consigne de le faire le plus rapidement possible.

 

 

PLACE DE FOOT MIDDLE OFFICE 2

Il s'avère que les salariés hors middle office, reçoivent toujours régulièrement des propositions de place de foot gratuites, exemple avec ces 2 mails. Que propose la direction pour remédier à cette différence de traitement entre salariés ? 

La réponse de la direction :

La distribution des places est faite en début de saison sur les 3 zones du nord et depuis cette saison les frais (places et loges) sont imputés aux différentes zones du Nord-Pas de Calais. Les invitations sont adressées aux agences des trois zones. Ces places sont destinées avant tout aux clients et aux intérimaires si toutefois des places en tribune sont disponibles les collaborateurs permanents peuvent en bénéficier. 

 

 

TROP PERCUS

Certains salariés se sont rapprochés de leur manager pour avoir un état sur les parts variables de 2014 et notamment sur les montants des éventuels trop-perçus. Alors que les EDG sont sortis, il est impossible d'avoir l'information. Quand seront connus les montants des trop-perçus par les agences et sur quelle fiche de paie seront-ils repris ?

La réponse de la direction :

Les montants des trop-perçus seront connus après les payes d’avril 2015, c’est à dire à la suite de la régularisation de taux de distribution (paye de mars), et après les calculs des booster (paye d’avril). 

 

 

FONCTION IRP

Les représentants demande un listing complet des agences et salariés qu'ils représentent. Agence – spécialisation – adresse – numéro de téléphone – nom et fonctions des salariés.
La réponse de la direction :  une dernière mise à jour de la liste des sites à été adressée en novembre 2014. Une nouvelle mise à jour sera transmise durant le premier semestre aux élus. Toutefois sur cette liste les noms des collaborateurs et les coordonnées téléphoniques ne figureront pas.

 

FAMILY

Comment se fait-il qu'un salarié adecco d'une agence ML ayant transmis un recrutement en CDI à une agence Expert ne bénéficie t-il pas de la prime individuelle dans le cadre d'un lead ? Alors que dans le mail de confirmation reçu de family, un tableau reprend le montant des primes selon le chiffre d'affaires du recrutement.

La réponse de la direction :

La question générale figure à l’ordre du jour de la réunion CE du 19 février.

 

La CGT : après multiples requêtes car jamais une réponse claire n'émane de la direction, nous apprenons qu'il n'a jamais été question de "réel lead" entre adecco et expert. Mais, probablement à force de persévérer et réclamer, expert devenu Spring, il est désormais possible de faire des "leads rémunérés" entre adecco et spring...

 

NOUVEAU VARIABLE AU BUDGET

A la présentation d'un nouvel avenant de rémunération, notamment aux agences ML et BTP de la DO, il n'est nullement écrit que la signature ou non qui relève d'un choix individuel, aura un impact sur le passage collectif de l'agence sur ce nouveau mode de calcul de part variable. Or il a été dit oralement que ce sera le cas, sur quel fondement juridique la direction s'appuie-t-elle pour tenir un tel discours ??

La réponse de la direction :

Il ne s’agit pas d’une réclamation, ce fonctionnement a par ailleurs été précisé lors des échanges en CCE.

 

Sur ces mêmes avenants présentés, si le salarié change en cours d'année de salaire brut fixe (temps partiel/temps complet ou augmentation de salaire) la base de commissionnement est-elle recalculée en fonction de ce changement ? A quel moment ? De même que si le 13ème mois n'est pas entier, du fait d'un arrêt maladie, quel montant est pris en compte ?

 L’information contractuelle concerne le pourcentage de variable cible. Ainsi, si le fixe évolue, le variable cible évoluera au moment.Le pourcentage de variable cible s’applique sur le 13ème mois/PFA théorique.

 

Pourquoi les nouveaux modes de calculs de part variable, fixés selon le budget à réaliser, sont- ils uniquement présentés sur les agences BTP et ML de la DO, (qui sont celles qui ont le plus souffert de la segmentation et donc ont le plus de risque d'être en négatif et donc de ne pas « survivre »). Les salariés n'auront donc pas tous le même système de rémunération alors qu'ils font partis d'une même entreprise, comment est-ce juridiquement possible ?

La réponse de la direction :

Il ne s’agit pas d’une réclamation. Il s’agit d’une phase pilote sur 2015, comme expliqué en CCE. 

 

COORDONNEES ERRONEES

Réclamation relative aux coordonnées agences : écart entre réalité et communication pages jaunes. Comment est-il possible qu'après plusieurs années de changement physique d ́agence (fermeture/déménagement) les coordonnées sur les pages jaunes soient toujours erronées.

Qui est en charge de la mise à jour ? Nous demandons que la personne en charge vérifie pour les agences du périmètre ex DR35, l'exactitude des coordonnées et rectifie si nécessaire ? Idem sur le propre site www.adecco.fr 

La réponse de la direction :

Il appartient au responsable de chaque site de s’assurer que les informations relatives à son agence sont correctes et mises à jour en fonction des modifications (adresse, téléphone ....)

 

DIF

Il y a une obligation légale de faire apparaître le nombre d'heures acquises pour le DIF, auprès du salarié sur le bulletin de paie. Adecco ne semble pas respecter cette obligation légale. Comment Adecco compte remédier à ce manquement ?

La réponse de la direction : Ne s'agissant pas d'une réclamation ce point n'est pas du ressort des DP.

 

LIGNE EDG

Sur les EDG, des frais sont ponctionnés pour « l'entretien » de l'agence, à quoi cela correspond ? Puisque si l'agence engage des frais d'entretien, elle en est facturée. Ou que cette agence n'a jamais bénéficié d'aucun entretien (dans le même état qu'à l'emménagement, pour preuve il reste parfois des effets du locataire précédent !!)
La réponse de la direction : Les frais d'entretien correspondent principalement à la prestation ménage effectuée par ISS et aux inspections périodiques de Bureau Veritas.

 

REMUNERATION DU MIDDLE OFFICE

En centre de service, certains salariés portent réclamation car il faut apparemment attendre 6 mois d'ancienneté pour prétendre à la part variable lorsqu'on signe un CDD alors que le CDI se voit de suite attribuer une part variable ? Comment justifier cette différence de traitement ?

La réponse de la direction : Depuis le 1er janvier 2014, la mise en place du taux de CT nationale se fait à la prise de poste ; il y a donc égalité de traitement entre les CDI et CDD.

La CGT : la réponse dit que c'est le cas depuis janvier 2014 mais avant....on ne sait pas...Alors l'égalité de traitement chez Adecco serait une nouveauté....

 

VARIABLE DU MIDDLE OFFICE

Comment est calculée la part variable, sur quelle Contribution Totale ? il n'y a en effet pas de réelle transparence sur le calcul ni de moyen de vérifier le montant perçu.

La réponse de la direction : La rémunération variable des collaborateurs en centre de services est calculée sur la base de la CT nationale qui est le montant cumulé des 3 périmètres PE32-PE33-PE34. Ces périmètres incluent notamment OnSite, PME en complément des agences des DO.
Pour toute information concernant le calcul de paie les collaborateurs des Centres de Services peuvent se rapprocher de leur CMRH Middle Office.

 

SMART RH MODE D'EMPLOI
Sur smart RH comment se fait « l'arrondi ». Exemple : comme l'attribution est de 0,92 jour de RTT/mois, qu'il est proratisé au temps de présence. Si la personne dispose de 0,60 est ce que l'on considère toujours 1 ou 0,50 ? L'arrondi ne se fait qu'en fin de période donc en mai ou lorsque le collaborateur quitte la société.

La réponse de la direction : Un collaborateur qui intègre ADECCO le 1er du mois va acquérir 0.92 RTT sur son mois ; il ne lui sera pas possible de prendre 1 RTT puisqu'il ne dispose pas d' 1 RTT à son compteur et que l'arrondi ne se fera qu'en fin de période. Si un collaborateur au prorata de présence n'acquiert que 0.60 RTT, il ne pourra pas le prendre, il faudra attendre d'avoir acquis au moins 1 RTT pour le poser d'autant plus que les demi RTT ne sont admis que sur le mois de mai pour solder les RTT.

 

CHIFFRE D'AFFAIRES / EDG / PART VARIABLE

Aujourd'hui, une agence du périmètre Ouest/Nord, constate qu'elle réalise le double de chiffre d'affaires par rapport à l'année dernière, mais la contribution totale n'en est pas pour autant doublée ? De ce fait, il en est de même pour la part variable. Comment cela se fait-il ?
La réponse de la direction : N'ayant pas obtenu plus de précisions lors de la réunion DP pour apporter une réponse, nous ne pouvons pas traiter ce point.
La CGT : évidemment, les explications ne seraient pas très bonnes à diffuser...Peut être une partie de la réponse : les ponctionssur EDG ne sont plus des forfaits mais des proratas du chiffres d'affaires : résultat : plus on réalise du chiffre, plus on est chargé = moins on gagne....

 

PLACE DE FOOT

Les salariés du Middle Office ne bénéficient pas du même avantage que les salariés travaillant en agence en ce qui concerne la possibilité d'obtenir des places pour se rendre aux matchs de football. Pourquoi ?

La CGT : Encore une question sur l'égalité de traitement, décidément...
La réponse de la direction : Ne s'agissant pas d'une réclamation ce point n'est pas du ressort des DP.
De manière générale les places attribuées aux permanents sont destinés à accompagner des clients ou des intérimaires. Précédemment nous avions pu occasionnellement attribuer des places à nos collaborateurs permanents (après vérification certains collaborateurs du Middle Office ont pu en bénéficier à ce titre). Depuis la nouvelle saison de foot ces places attribuées aux collaborateurs sont payantes et ne seront attribuées que sur demande express du manager.

 

ET TAC

Concernant les nouveaux objectifs commerciaux. Nous constatons que les instances CE et DP exerçant les prérogatives du CHSCT n'ont en aucun cas été informés et consultés. Pour quelle(s) raison(s) ?
Une nouvelle organisation du travail des salariés de la DR 35 notamment doit être mise en place due à ces changements d'objectifs de visites commerciales, annoncés, simplement par Monsieur Dehaze lors d'une conférence téléphonique.
Article L2323-1
Le comité d'entreprise a pour objet d'assurer une expression collective des salariés permettant la prise en compte permanente de leurs intérêts dans les décisions relatives à la gestion et à l'évolution économique et financière de l'entreprise, à l'organisation du travail, à la formation professionnelle et aux techniques de production.
 Il formule, à son initiative, et examine, à la demande de l'employeur, toute proposition de nature à améliorer les conditions de travail, d'emploi et de formation professionnelle des salariés, leurs conditions de vie dans l'entreprise ainsi que les conditions dans lesquelles ils bénéficient de garanties collectives complémentaires mentionnées à l'article L. 911-2 du code de la sécurité sociale.
 Il exerce ses missions sans préjudice des dispositions relatives à l'expression des salariés, aux délégués du personnel et aux délégués syndicaux.
Article L4612-9
Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail est consulté sur le projet d'introduction et lors de l'introduction de nouvelles technologies mentionnés à l'article L. 2323-13 sur les conséquences de ce projet ou de cette introduction sur la santé et la sécurité des travailleurs.
Dans les entreprises dépourvues de comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, les délégués du personnel ou, à défaut, les salariés sont consultés.

Article L2323-13
Le comité d'entreprise est informé et consulté, préalablement à tout projet important d'introduction de nouvelles technologies, lorsque celles-ci sont susceptibles d'avoir des conséquences sur l'emploi, la qualification, la rémunération, la formation ou les conditions de travail.
Les membres du comité reçoivent, un mois avant la réunion, des éléments d'information sur ces projets et leurs conséquences sur chacun des sujets mentionnés au premier alinéa.

- Nous demandons ce jour, d'être informé et d'obtenir la nouvelle grille d'objectif par fonction, ainsi que les mesures d'accompagnement prévues.

- comment les nouveaux objectifs de nombres de visites ont-ils été calculés ?

- nous souhaitons savoir : pour la direction adecco :

- combien de temps doit durer un rendez-vous avec un prospect pour prendre connaissance de l'entreprise, de ses besoins en recrutement, perspectives de développement, présenter l'offre adecco...et décrocher un contrat ?
- à combien de temps est estimé, par adecco, la rédaction d'une proposition commerciale ?
- à combien de temps est estimé, par adecco, la saisie de 30 actions commerciales dans Lea ?
Sur le contrat de travail d'un attaché commercial, quelle est la définition de poste jointe ?
Sur le contrat de travail d'un attaché commercial, quel est le temps de travail hebdomadaire ?

 

L'unique réponse de la direction : Les objectifs commerciaux relèvent du pouvoir de décision de l'employeur.
La CGT a donc décidé de transmettre sa requête aux inspections du travail.

 

CHALLENGE

Les salariés s'étonnent du règlement de ce concours avec des « primes » différentes selon les fonctions : Dz : 2000€, DA = 1000€ et RR = 500€. La direction peut elle justifier cette différence de récompense ?
La CGT : inégalité de traitement quand tu nous tiens...
La réponse de la direction : Ne s'agissant pas d'une réclamation ce point n'est pas du ressort des DP.

 

PARITE TRAITEMENT INTERIMAIRES

Mon taux horaire est inférieur au SMIC et je ne perçois pas les mêmes primes que les salariés embauchés de l'entreprise (permanents), est ce que c'est normal ? Je paye aussi le café au distributeur le double de prix...le coefficient ne semble pas être respecté...

La CGT : non, la parité absolue doit être appliquée, « à emploi égal / salaire égal », prime comprise sauf si appliqué avec ancienneté, 13 ème mois selon les mêmes conditions...

Lorsque le oefficient existe, adecco doit le spécifier sur le contrat et appliquer la rémuénration équivalente. Nous allons bien entendu intervenir pour une régularisation au plus vite. 

Il ne peut y avoir discrimination entre intérimaires et permanents.

La réponse de la Direction : par rapport au SMIC, jusqu'à présent, nous avons toujours appliqué les grilles de rémunération communiquées par l'entreprise utilisatrice. Mais effectivement il y a un écart et l'agence va régler le problème au plus vite. Pour le 13e mois, nous allons faire un point régulier avec le client, car il se déclenche au 12ème mois d'ancienneté. Pour les prix des cafés sur les distributeurs, Adecco a saisi l'entreprise utilisatrice pour la différence des prix entre ses salariés et les intérimaires, elle s'est engagé à revoir ce point.

 

DEMISSION

Suite à un témoignage, la question est posée : pourquoi avoir poussé un salarié à la démission ?

La CGT : même si vous vous sentez "pressé" par le stress, si on vous fait comprendre qu'il n'y a plus de place pour vous...ne faites pas cette erreur. Ni démission, ni rupture conventionnelle. Il y a d'autres solutions et nous sommes là pour vous en parler, vous aider...

La réponse de la Direction : une collaboratrice a en effet donné sa démission sur la zone. Nous le regrettons mais nous ne pouvons empêcher l'accomplissement des projets personnels de nos collaborateurs. En ce qui concerne la gestion des effectifs, nous sommes comme toute entreprise contraint d'ajuster nos effectifs au regard de l'évolution de notre activité.

 

IMPACT SUR EDG

Comment se fait il que sur les EDG des agences, on retrouve un impact négatif libellé : "amendes permanents"

La CGT : vous avez en effet été plusieurs, de différentes agences, de différentes régions à nous remonter cette information, alors qu'aucun salarié de l'agence n'a eu de contravention. Une ponction supplémentaire mais pourquoi ? pour qui ?

La réponse de la Direction : Il a été précisé dans un premier temps que l'entreprise ne prend par en charge les amendes des
collaborateurs permanents. Auparavant ADECCO ne communiquait pas le nom des collaborateurs verbalisés. Certains ont quitté la société sans régler leurs amendes et c'est Adecco qui a du les régler. Le montant réglé a été répartis sur la totalité des agences Adecco en fonction du CA de chaque agence ou en fonction du site de rattachement de l'ex collaborateur verbalisé.

 

CALCUL CP POUR UN TEMPS PARTIEL

Je suis à temps partiel, à combien de jour de CP ai-je droit et comment se fait le décompte ?

La CGT : Il y a des règles légales en la matière.

La réponse de la direction : La règle d'acquisition et la prise des CP pour les temps partiels ou mi-temps a été paramétrée selon les règles légales.
Les congés payés ne s'acquièrent pas en fonction du temps de travail. Tous les collaborateurs ont la même acquisition soit 25 jours de CP par an (si aucune absence). C'est pour cela que les temps partiels ou mi-temps doivent avoir un décompte CP à l'identique d'un temps plein dans un souci d'équité.
TEMPS PARTIEL DECOMPTE CP : Le décompte démarre à partir du 1er jour normalement travaillé et s'arrête la veille de la reprise (et ce même si la période inclus le jour normalement non travaillé)

Exemples :
Je ne travaille pas le lundi et souhaite poser toute la semaine en congés, décompte :
Lundi : 0
Mardi : -1
Mercredi : -1
Jeudi : -1
Vendredi : -1
Lundi : -1
Décompte de 5 CP

Je ne travaille pas le lundi et souhaite poser le mardi, décompte :
Lundi : 0
Mardi : -1
Décompte de 1 CP

Je ne travaille pas le lundi et souhaite poser le mercredi, décompte :
Mercredi : -1
Décompte de 1 CP

Je ne travaille pas le lundi et souhaite poser le jeudi, décompte :
Jeudi : -1 Décompte de 1 CP

Je ne travaille pas le lundi et souhaite poser le vendredi, décompte :
Vendredi : -1
Lundi : -1
Décompte : -2

Je ne travaille pas le lundi et souhaite poser le mardi et le mercredi, décompte :
Lundi : 0 Mardi : -1
Mercredi : -1
Décompte de 2 CP

Je ne travaille pas le lundi et souhaite poser le jeudi, vendredi, décompte :
Jeudi : -1
Vendredi : -1
Lundi : -1
Décompte de 3 CP

 

13 EME MOIS POUR LES INTERIMAIRES

les salariés embauchés de l'entreprise dans laquelle j'effectue ma mission intérimaire ont un 13 ème mois, vais-je en bénéficier aussi ?
La CGT : Le salaire et les primes doivent figurer sur votre contrat de travail. Il doit résulter du principe d'égalité de traitement (sauf prime ancienneté) En vertu de ce principe, votre salaire ne peut être inférieur à celui que percevrait un salarié permanent de l'entreprise utilisatrice, de même qualification, occupant le même poste, après période d'essai.
Votre salaire doit comprendre :
le salaire de base : il est déterminé selon le salaire afférent au poste occupé chez notre client et dans le respect des minima légaux et conventionnels
les éventuels accessoires : primes, remboursement repas, remboursement des frais de transport...

La réponse de la direction : Nous appliquons la parité.

 

JOUR DE CONGE SUPPLEMENTAIRE POUR ANCIENNETE

Y a-t-il des jourrs de congé supplémentaire pour ancienneté pour les permanents Adecco?

La réponse de la direction : Depuis les accords RTT il n'y a plus d'attribution de jours de congés supplémentaires pour ancienneté ni pour les collaborateurs ex Adia et ni pour les collaborateurs adecco.

 

CDHI

Je n'ai pas signé mon avenant et continue à avoir une part variable sur la CDHI. Comment vais-je pouvoir vérifier les informations ?

La CGT : Le ligne CDHI disparaît des EDG, or, même pour les salariés ayant signé l'avenant et étant rémunérés sur la Contribution Totale, cette donnée est importante, puisqu'elle doit être positive pour l'accompagnement. Nous demandons le maintien de cette information. Sollicitez vos managers.
La réponse de la direction : La ligne CDHI disparaitra des EDG à compter du mois d'avril 2014. Toutefois et si besoin, les CFZ apporteront aux managers la méthodologie pour reconstituer la CDHI à partir des EDG.

 

POOL

Les absences des uns et des autres pouvant faire varier le nombre de part dans le pool, comment vérifier le montant de la part variable ?

La CGT : nous demandons une transparence sur cette donnée pour que le salarié puisse vérifier son montant de part variable. Affichage sur bulletin de paie
La réponse de la direction : le poids de chaque collaborateur dépend du temps de travail contrat, des absences, des entrées / sorties au cours du mois et du poids de l'emploi. Il est calculé au niveau de chaque agence de manière distincte.
Le poids de chaque collaborateur par agence figure sur la fiche de paie, en bas de bulletin : « taux indiv » (colonne taux) sur chaque ligne de chaque agence.

 

COUT DE TRANSFERT DE CONTRAT
Quel est le coût d'un transfert de contrat ? En effet sur DECLIC, les transferts ne pouvant être sélectionnés, chacun lance le transfert dès qu'il fait un contrat. S'il y a un cout au lancement comme sur AGATT, les EDG en seront finalement fort impactés.

La réponse de la direction : il n'y a pas de cout à chaque transfert de contrat. Il s'agit d'un forfait global.

 

 

CARENCE POUR LES INTERIMAIRES
Dés lors qu'un contrat de mission de 18 mois dans la même entreprise a été interrompu par une période de carence équivalente à au moins le tiers de cette durée, un nouveau contrat de mission dans cette même entreprise utilisatrice peut-il être proposé à ce même intérimaire ? Sinon pourquoi ?

La réponse de la direction : nous appliquons les règles juridiques en la matière à savoir :
Pour une mission d'une durée inférieure à 14 jours le délai de carence est de la moitié de la durée de la mission en jours calendaires,
Pour une mission d'une durée supérieure à 14 jours le délai de carence est d'un tiers de la durée de la mission en jours calendaires.

Soit pour un contrat de 18 mois le délai de carence est 6 mois.
Toutefois certaines entreprises utilisatrices demandent qu'une durée plus importante soit respectée avant de déléguer à nouveau le même intérimaire en leurs locaux. Cette durée peut varier selon les entreprises et elle n'est pas de notre responsabilité.

 

 

 

Le syndicat CGT Adecco recommande la lecture de cet ouvrage!

couv versoINTERIM, l’esclavage moderne ?

391 pages. Format : 14,8x21 cm

Comment acquérir ce livre :

          -  Chez votre libraire, en indiquant le numéro ISBN : 9782951223936

$1-   -  Auprès des Editions d’Anglon 735, route de Jarcieu. 26210 Lapeyrouse. Prix 18 €. Port gratuit.

 

 

A découvrir...

les perles de vos représentants du personnel...

Notre Newsletter



Permanence CGT

 

Une question à poser ?
Contactez vos élus CGT

par téléphone

 

Du lundi au vendredi 9h - 17h

 

Benjamin au 07 64 49 80 23 

 


 

Photothèque

Suivez-nous...